page contents

Plantes Médicinales.

 

  Soins via les plantes ( sous réserve Médicale ! ) 

 

 

Commentaires (70)

1. SerpentWebmaster 30/08/2013

La canneberge (vaccinium macrocarpon) pour prévenir les cystites

Propriétés. Elle prévient les infections urinaires bénignes chez les personnes à risque. Un test clinique révèle une baisse de moitié des infections chez la femme âgée. La canneberge lutte aussi contre la plaque dentaire et améliore l’équilibre entre le bon et le mauvais cholestérol.

Posologie. En extrait standardisé, prendre une dose quotidienne équivalant à 18mg de PAC BL-DMAC. On peut aussi consommer le jus de fruits frais ou congelés à raison de 125 ml à 250 ml par jour.
Autres plantes. Pour soigner la cystite: la busserole (arctostaphylos uva-ursi).

2. SerpentWebmaster 26/08/2013

Le millepertius (hypericum perforatum) pour traiter la dépression légère

Cette plante vivace, « la plante du psychisme », s’épanouit un peu partout. Sa floraison, d’un beau jaune vif, atteint un sommet aux environs de la saint Jean (24 juin), moment idéal pour la récolte.

Propriétés. Premier antidépresseur prescrit en Allemagne, le millepertuis commence à acquérir ses lettres de noblesse. Son efficacité est confirmée par des essais cliniques. Elle est proche de celle de certains antidépresseurs chimiques.

Posologie. En extrait sec, 300 mg, trois fois par jour. A ne pas associer à d’autres traitements médicamenteux (anticoagulants, contraceptifs, immunosuppresseurs). Contre-indication : femme enceinte ou allaitant.

Huile essentielle. Verveine odorante (lippia citriodora)

3. Loup-Solitaire-Webmaster 25/08/2013

Le marron d'Inde (aesculus hippocastanum), pour lutter contre les varices et les hémoroïdes

Contrairement à la châtaigne, le marron d’Inde n’est pas comestible. Il est en revanche très apprécié en horticulture ornementale pour ses épis floraux. Les parties utilisées sont les graines volumineuses (marrons) dont on tire un extrait.

Propriétés. Des tests cliniques montrent une efficacité comparable à celle des bas de contention. Outre cette action bénéfique sur les troubles de la circulation, la particularité du marron d’Inde est de décongestionner le petit bassin.

Posologie. Extrait sec standardisé à 19% d'aescine: prendre 250 mg à 375 mg, deux fois par jour aux repas.

Autres plantes. Fragon ou petit houx (ruscus aculeatus)

4. SerpentWebmaster 24/08/2013

Le thé vert (camellia sinensis), pour réduire le taux de cholestérol

Qu’ils soient blancs, jaunes, verts, noirs ou oolongs, les thés proviennent tous de la même espèce de théier. Ce sont les différents procédés de traitement qui font varier le degré d’oxydation (ou de fermentation) des feuilles. Il semblerait que ce soit le thé vert qui possède le plus de vertus thérapeutiques.

Propriétés. Les polyphénols du thé vert ont de remarquables propriétés anti-oxydantes. Il est préconisé pour réduire le cholestérol. Il interviendrait dans la prévention de certains cancers. Le thé vert traite les troubles digestifs, stimule la mémoire et les fonctions cognitives, favorise l’élimination d’urine, d’alcool et d’autres toxines.

Posologie. En doses quotidiennes de 400 mg d’extrait de thé vert standardisé à 20% de polyphénols.

Autres plantes. L'artichaut (cynara scolymus), le curcuma (curcuma longa).

5. SerpentWebmaster 24/08/2013

Le curcuma (curcuma longa) pour soigner l'arthrose

Originaire du sous-continent indien, cette plante de la famille du gingembre est utilisée depuis des siècles en Asie. Le curcuma est l'un des ingrédients du curry, auquel il donne sa teinte orangée.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, son usage est « cliniquement justifié » dans « les digestions difficiles avec hyperacidité et flatulences ». Son grand succès actuel résulte de son action anti-oxydante et anti-inflammatoire.

Propriétés. La curcumine, son actif principal, protège le foie et soulage les douleurs gastriques et abdominales. Elle est anti-oxydante et abaisse le taux de cholestérol. La curcumine est particulièrement précieuse par ses propriétés antiinflammatoires, qui justifient son succès dans les rhumatismes et l'arthrose.
Posologie. En infusion, 1 g à 1,5 g de poudre de rhizome (10 à 15 minutes) dans 150 ml d’eau bouillante. Boire deux tasses par jour. En extrait fluide, 1,5 ml à 3 ml par jour.

Autres plantes. L'artichaut (cynara scolymus), le gingembre (zingiber officinale) Huile essentielle.D’eucalyptus citronné (eucalyptus citriodora).

6. Loup-Solitaire-Webmaster 23/08/2013

Le thym (thymus vulgaris) pour soulager les Bronchites

Cette petite plante très aromatique s’épanouit dans les garrigues et maquis méditerranéens. Les Grecs l’utilisaient comme encens dans leurs temples et Pline le recommandait comme anti-infectieux. Les parties utilisées sont les parties aériennes fleuries et l’huile essentielle de plante fleurie.

Propriétés. Le thym est antiseptique et s’avère souverain pour traiter la bronchite, la coqueluche et l’inflammation des voies supérieures. Il est également proposé en cas de fatigue et de troubles digestifs et gastro-intestinaux mineurs. Administré par voie externe, il soigne les blessures cutanées mineures.

Posologie. Infuser 5 g de plante séchée (10 minutes) dans 100 ml d’eau bouillante. Se rincer la bouche ou se gargariser avec la préparation filtrée et refroidie, deux à trois fois par jour.

Autres plantes. L'eucalyptus (eucalyptus globulus, radiata), le plantain (plantago lanceolata).

Huile essentielle. D'eucalyptus (eucalyptus globulus, radiata).

7. creationcdevcreateur 21/08/2013

L'aubépine (crataegus laevigata, monogyna) pour doper son cœur

Très populaire en Allemagne et en Suisse (où elle est remboursée), l’aubépine est réputée pour ses effets bénéfiques sur le système cardiovasculaire. L’Organisation mondiale de la santé reconnaît l’usage de l’extrait de l’aubépine (feuilles et fleurs) pour traiter l’insuffisance cardiaque congestive.

Propriétés. Elle aide le cœur à se reconstruire. Elle est vasodilatatrice et agit particulièrement sur l’artère coronaire en permettant d’augmenter l’apport sanguin du muscle cardiaque. Si elle agit lentement (après six à huit semaines de traitement), les changements sont remarquables et durables.

Posologie. Extrait sec standardisé à 2,5% de flavonoïdes: 160 mg à 900 mg par jour, en deux ou trois prises.

Autres plantes. L'olivier (olea europaea)

8. Loup-Solitaire-Webmaster 20/08/2013

Le gingembre (Zingiber officinale) contre la nausée de la grossesse et le mal des transports

Il est utilisé depuis près de 4000 ans en médecine ayurvédique. On utilise traditionnellement la racine (rhizome), fraîche ou en poudre séchée. Les principes actifs les plus importants sont les gingérols. Le gingembre a été très bien étudié en pharmacologie et en clinique. Aucune toxicité révélée aux doses habituelles.

Propriétés. Sédatif de l’estomac, il est préconisé pour soulager différents types de nausée : nausées de la femme enceinte, mal des transports (voiture, mal de mer), nausées post-opératoires et pendant les traitements de chimiothérapie.

Posologie. Pendant la grossesse, 1 g de poudre une fois par jour. Mal de voyage, une dose de 940 mg, 20 à 25 minutes avant de prendre le volant. Extrait sec standardisé à 10% de gingérols: 50mg 2x/jour.

9. SerpentWebmaster 19/08/2013

La valériane (valeriana officinalis) pour lutter contre l'insomnie

Ses vertus sont connues depuis la plus haute Antiquité. Pour obtenir la poudre, on fait sécher la tige souterraine et les racines, puis on procède au broyage. La plante réagit grâce à ses principes actifs sur le neurotransmetteur inhibiteur le plus représenté au sein du système nerveux central.

Propriétés. Elle calme l’angoisse, détend les muscles et facilite l’endormissement. Elle améliore la qualité des sommeils lent, profond et paradoxal, et diminue les réveils nocturnes. L’action sédative et somnifère est progressive. Effet démontré par des tests cliniques.

Posologie. En infusion, 2 g à 3 g (5 à 10 minutes), dans 150 ml d’eau bouillante, 30 à 60 minutes avant le coucher. Extrait sec standardisé à 0,25% de sesquiterpènes: 400 mg à 600 mg, 30 à 60 minutes avant de se coucher.

Autres plantes. L’aubépine (crataegus monogyna ou laevigata), la passiflore (passiflora incarnata).

Autres plantes. La passiflore (passiflora incarnata) dans les troubles de l'endormissement.

10. Loup-Solitaire-Webmaster 18/08/2013

La passiflore (passiflora incarnata) pour combattre l'anxiété

Cette plante originaire d’Amérique du Sud s’est parfaitement acclimatée dans nos régions, surtout méridionales. Si on a les doigts verts on peut la faire pousser dans son jardin ou sur son balcon. Ses effets sont liés à l’action de ses flavonoïdes.

Propriétés. Plante maîtresse du stress, elle est indiquée en cas de nervosité, anxiété, agitation, troubles de sommeil. Efficace contre les plaintes psychosomatiques : cardiaques (palpitations), digestives (spasmes, troubles fonctionnels) et musculaires (douleurs, contractures).

Posologie. Etats chroniques, en extrait sec: 400 mg matin et soir. Anxiété ponctuelle: 400 mg en une seule prise. La passiflore est déconseillée durant la grossesse. Elle peut provoquer une somnolence durant la journée.

Autres plantes. La valériane (valeriana officinalis)

Huile essentielle. De lavande (lavandula angustifolia).

Voir plus de commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 07/08/2014

 

UA-23169078-2

choregraphies danses country,trucs astuces divers,video musique,poemes,blagues,recettes,hommage au 2 eme R.E.P,les maladies humaine,divers serpents,lancement aqua eau douce,divers poissons,histoire de la belgique,ANIMAUX LES PLUS VENIMEUX,JARDINAGE,POTAGER,FLEURS,SAISON F 1 - 2013,poissons d'eau douce chaude,La Loi pour Fauconnerie,Reptiles,liens officiel de divers lois & autres

 spampoison

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site